Version à imprimer

Salut au Forum pour la Gauche Communiste Internationaliste (de Jacob Johanson)

Chers camarades,

Je salue cordialement et avec enthousiasme votre initiative de Forum pour la Gauche Communiste Internationaliste ainsi que la célébration de sa naissance lors de la fête du premier mai à Bruxelles.

Je suis convaincu qu’elle répond aux besoins et nécessités politiques profondes du combat ouvrier, et, en particulier, de ceux de ses minorités politiques.

La création d’un espace de débats ouverts, de rencontres, et de publications régulières, crée un potentiel pour contribuer à la prise de conscience au sein de la classe ouvrière et de ses minorités révolutionnaires. Plus précisément, qu’un un tel espace soit ouvert à tous les éléments, organisations, groupes politiques, et cercles de discussions qui se réfèrent au patrimoine de la Gauche Communiste, quelque soi leurs filiations particulières, exprime un effort pour créer les conditions permettant de dépasser les faiblesses qui caractérisent le milieu politique prolétarien d’après 1968, ainsi qu’une volonté d’aller de l’avant dans la clarification et l’unification des forces révolutionnaires.

La plus importante faiblesse du milieu politique prolétarien est constituée par un sectarisme endémique avec les clivages qui l’accompagnent, faiblesse qui le caractérise encore plus de 40 ans après la réapparition des luttes de la classe ouvrière sur la scène historique.

L’éparpillement du milieu révolutionnaire qui en a découlé constitue une véritable entrave à la pleine éclosion des potentialités de toutes ses composantes, anciennes et nouvelles. À terme, ce fléau menace de limiter et même de stériliser le potentiel de toute une nouvelle génération de militants révolutionnaires. Le dépassement de ce sectarisme est d’autant plus nécessaire et urgent, que :
- a) La classe ouvrière est confrontée aux attaques les plus féroces jamais vues jusqu’à présent de ses conditions de vie et de travail et auxquelles elle doit répondre de la façon la plus claire possible en développant des luttes massives.
- b) La situation de crise historique du capitalisme impose la question de l’alternative socialiste d’une façon de plus en plus aigue.

Les minorités révolutionnaires sont appelées a féconder et à orienter le combat de classe sur les plans politiques et théoriques, avec une vision historique et à long terme. Par conséquent elles doivent :
- a) se donner les moyens pour se hisser à la hauteur de ses responsabilités ;
- b) prendre conscience des enjeux historiques du combat afin de contribuer réellement au procès de réflexion et d’approfondissement au sein de la classe ouvrière ;
- c) et pouvoir contribuer au processus de regroupement politique inévitable.

Dans et à travers ses combats, la classe ouvrière avance à la redécouverte de son identité de classe et de sa solidarité. À chaque reprise, elle contribue au renforcement de son unité. La dynamique des minorités politiques qu’elle engendre ne peut être en contradiction avec ces caractéristiques fondamentales.

Face à une situation historique caractérisée par des développements potentiels vers la grève de masse, par l’émergence d’une nouvelle génération en recherche, et par les potentialités de fusion de plusieurs générations en son sein, j’estime que votre initiative apporte une réponse sérieuse et valable aux défis historiques actuels. Celle-ci me semble d’autant plus justifiée, que les composantes majeures du milieu révolutionnaire actuel, à cause de leur repli sectaire, ne sont plus capables d’entamer de leur propre initiative une dynamique de débats, de rassemblement, et de regroupement à la hauteur des exigences historiques.

Il y a donc une nécessité de soutenir l’éclosion d’une véritable culture de débat au sein du milieu internationaliste, de recherches scientifiques et théoriques, de discussions et contributions en profondeur, et de critiques et saines polémiques pour orienter celui-ci.

A ce titre, je souhaite que l’initiative du Forum pour la Gauche Communiste Internationaliste se développe et remplisse toute sa fonction comme une des expressions indispensables de l’avant-garde de la classe porteuse de l’avenir de l’humanité.

Dans ce sens, c’est avec un grand plaisir que je me prépare à « Een nieuwe lente en een nieuw geluid » (H. Gorter).

Avec mes meilleures salutations fraternelles,

Jacob Johanson, le 12 avril 2009.