Version à imprimer

Toulouse (vendredi 30/11) : l’Allemagne en révolution 1918-23

 

« Tout le pouvoir aux conseils ! » – Auto-organisation dans la Révolution

VENDREDI 30 novembre – 20h – La Chapelle, 36 rue Danielle Casanova

Discussion autour de l’ouvrage Richard Müller, L’homme de la Révolution de Novembre de Ralf Hoffrogge (Les nuits rouges, 2018) avec Ivan Jurkovic (traducteur)

 

Richard Müller est le dirigeant d’un réseau syndical berlinois nommé « Les délégués révolutionnaires » pendant la Première Guerre mondiale. Opposants à la Burgfrieden, la version allemande de l’Union sacrée, ils jouent un rôle capital dans les grèves des années 1916 à 1918 à Berlin. Mais s’ils se réclament de la révolution, ils n’en sont pas moins méfiants envers la Ligue Spartacus de Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht. Richard Müller finit par entrer au KPD, le Parti communiste d’Allemagne. Mais il le quitte très vite et anime une tendance syndicale opposée à la fois à la social-démocratie et au stalinisme en gestation, avant d’abandonner le militantisme à la fin des années 1920. Hoffrogge décrit avec précision et concision l’action de Müller et de son mouvement. Cette biographie arrive à rendre vivante et accessible une période complexe de l’histoire du mouvement ouvrier allemand.

En présence de son traducteur, la présentation de cette biographie permettra de comprendre la manière dont les ouvriers et les soldats mettent en oeuvre le principe de l’auto-organisation au sein de Conseils d’ouvriers et de soldats, aspect essentiel de ce moment révolutionnaire qui a été trop souvent éclipsé par les combats de rue et la renommée de la Ligue Spartacus.