Version à imprimer

Rubrique : Luttes

Dans la même rubrique

  • Combats de rue après les élections présidentielles en Iran
  • Les enjeux des luttes en Grèce
  • Retraites : les travailleurs attaqués peuvent battre le gouvernement !
  • Grèves en France et ailleurs : notre intervention dans les mouvements
  • PRENONS NOS LUTTES EN MAINS ! - Dernier tract de Controverses diffusé dans les mouvements en France
  • Tract sur les luttes en France (diffusé en Belgique)
  • Tunisie, Égypte,... C’est aux ouvriers de prendre la relève !
  • Tempêtes au Maghreb et au Moyen-Orient
  • Sur les luttes en Algérie, Tunisie et Égypte (Raoul Victor)
  • Développement de grèves de masse en Égypte et ailleurs … Les ouvriers et les employés prennent la relève !
  • Après l’avoir soutenu, les ‘Démocraties’ laissent Kadhafi mettre la Lybie à feu et à sang + 3ème communiqué du PCInt - Le Prolétaire
  • Que se passe-t-il au Moyen-orient ? - CCI
  • Réponse à une invitation au débat de la part du CCI : Éléments pour un cadre de compréhension plus global des mouvements sociaux actuels
  • De l’indignation... à la lutte, toujours
  • Sur les mouvements sociaux en Espagne (actualisé le 30 mai)
  • Une nouvelle brochure sur les ’Assemblée Populaires’
  • A propos du mouvement des "indignés" en Espagne - Raoul Victor
  • En Grèce, la bourgeoisie déclare la guerre au prolétariat
  • Il y a une alternative, mais il faudra se battre
  • (Octobre 2010) Échos de notre intervention dans les mouvements en France
  • Toutes les versions de cet article :

  • Over de sociale bewegingen in Spanje (aangevuld 30 mei) (nl)
  • Sur les mouvements sociaux en Espagne (actualisé le 30 mai)

     

    Face à l’indigence des médias officiels concernant les mouvements sociaux qui se développent de par le monde, et notamment sur le récent mouvement du 15 mai en Espagne, nous relayons ici quelques informations essentielles pour pouvoir s’en faire une première impression (cf. ci-dessous : Le mouvement en Espagne).

    Ce mouvement fait partie d’une dynamique plus générale de remontée internationale du mécontentement social qui a débuté durant la première décennie de ce siècle et qui s’est accélérée durant ces deux dernières années (cf. lire notre article : Où en sont le capitalisme et la lutte de classe dans le dernier numéro de Controverses http://leftcommunism.org/spip.php?a...). La vidéo suivante sur internet l’illustre à sa façon en montrant les protestations et révoltes qui ont éclaté dans près de 52 pays du monde depuis le début de cette année : http://www.youtube.com/watch?v=LjY-GtRHnlI

    De la place Tahrir au Caire (Egypte) à la Plaza Puerta del Sol de Madrid (Espagne) en passant par de nombreuses autres places dans le monde, les jeunes sans avenir, les travailleurs, les pensionnés, les allocataires sociaux…, tous manifestent de plus en plus leur indignation et leur refus de devoir subir l’austérité brutale imposée par un capitalisme qui fait durement payer sa crise aux exploités du monde entier. En atteste cette carte qui recense toutes les occupations de places de par le monde : http://www.thetechnoant.info/campmap/. Ainsi, par exemple, quinze mille manifestants en Grèce ont immédiatement relayé l’appel de la Plaza Puerta del Sol  : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110527.AFP2691/a-athenes-les-indignes-grecs-montent-leur-campement-place-syntagma.html

    Nos lecteurs peuvent aussi se référer aux informations données dans les prises de position rédigées par d’autres groupes de la Gauche Communiste :

    - La TCI, le 24 mai : http://www.leftcom.org/en/articles/2011-05-24/spain-the-indignados-on-the-streets-for-now-lacking-real-proletarian-anger

    - Le CCI le 25 mai en espagnol et le 28 mai en français : http://fr.internationalism.org/icconline/2011/mouvement_des_indignes_en_espagne_l_avenir_appartient_a_la_classe_ouvriere.html

    - Le PCInt-Le Prolétaire le 30 mai : http://www.pcint.org/01_Positions/0...

    - En contraste avec les contributions précédentes sur le cadre de compréhension de tous les mouvements sociaux récents (Grèce, Afrique du nord, Moyen-Orient, Espagne, Portugal...), le groupe RGF a produit une analyse intéressante de ces luttes qu’il a diffusé le 29 mai. Elle est accessible ci-dessous :

    PDF - 159.9 ko

    De même, les collaborateurs de Controverses sont activement intervenus aux côtés d’autres camarades et groupes de la Gauche Communiste là où ils étaient présents pour participer à ce mouvement et, surtout, pour en souligner les intérêts plus globaux dont il est porteur :

    - Dès le 23 mai, à la Plaza Catalunya de Barcelone, un de nos contacts rédige et diffuse la prise de position suivante : http://leftcommunism.org/spip.php?article256

    - Le 24 mai, à la place du Capitole à Toulouse, nos camarades ont participé au rassemblement où a été lu le premier manifeste de la place du Rosio à Lisbonne au Portugal : http://www.lusitanies.blogspot.com/2011/05/1er-manifeste-de-la-place-du-rossio.html

    - Dès le 24 mai, plusieurs d’entre nous participent régulièrement aux rassemblements qui se tiennent à Paris, place de la Bastille, sur les marches du Grand Opéra en solidarité avec le mouvement du 15 mai et interviennent activement dans les discussions en assemblée et en commission.

    - Nous avons également entamé une démarche similaire à Bruxelles où une initiative plus modeste s’est développée sur la place de Moscou à Saint-Gilles : http://democraciarealya-bruselas.bl.... Il y avait environ 300 participants quand l’un de nous est intervenu oralement à l’AG du dimanche 29 mai et certains essayent d’être présents régulièrement.

     

    Le mouvement en Espagne

     

    1- Le manifeste de la Puerta del Sol (Madrid) que les occupants et occupantes ont rédigé après discussion en assemblée :

    Qui sommes-nous ?

    Nous sommes des personnes qui sont venues de manière libre et volontaire, et après la manifestation avons décidé de nous réunir pour revendiquer la dignité et la conscience politique et sociale. Nous ne représentons aucun parti ni aucune association. Une vocation de changement nous unit. Nous sommes ici par dignité et solidarité avec ceux qui ne peuvent pas l´être.

    Pourquoi sommes-nous ici ?

    Nous sommes ici car nous voulons une société nouvelle qui donne la priorité à la vie au-delà des intérêts économiques et politiques. Nous plaidons pour un changement dans la société et la conscience sociale. Démontrer que la société ne s´est pas endormie et que nous continuerons à lutter, pour ce que nous méritons, à travers la voie pacifique. Nous soutenons nos compagnons arrêtés après la manifestation et nous demandons leur mise en liberté sans poursuite. Nous voulons tout, nous le voulons maintenant, si tu es d´accord avec nous : UNIS-TOI A NOUS ! "Il vaut mieux prendre des risques et perdre que perdre sans avoir pris de risque"

     

    2- L’Appel du mouvement qui a été lancé sur Youtube. Il est en anglais et sous-titré en espagnol : http://www.youtube.com/watch?v=x2xuSHdjZ00&feature=youtu.be

     

    3- Une galerie de photos du journal El País restituant l’occupation des places par les manifestants : http://www.elpais.com/fotogaleria/Protesta/Movimiento/elpgal/20110517elpepunac_3/Zes/1

     

    4- Un historique du mouvement jusqu’au 19 mai (en français) : http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article1003

     

    5- Le blog ‘officiel’ de la acampada del Sol : http://madrid.tomalaplaza.net/category/comunicados-de-la-asamblea/

     

    6- Un lien qui, en utilisant Google, fourni des listes de sites qui traitent du mouvement : http://www.google.com/search?client=ubuntu&channel=fs&q=puerta+del+sol&ie=utf-8&oe=utf-8#q=puerta+del+sol&hl=fr&client=ubuntu&hs=b0V&channel=fs&prmd=ivnsum&source=univ&tbm=nws&tbo=u&sa=X&ei=xQLeTa6QMIqdOr6Ylf0J&ved=0CFwQqAI&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.&fp=360d8a72e3eef259&biw=1280&bih=683

     

    7- Des informations (en français) sur l’évacuation et la reprise de la place de Catalogne à Barcelone le 27 mai. Une illustration de la détermination du mouvement : http://www.montpellier-journal.fr/2011/05/a-barcelone-les-indignes-reprennent-la-place-de-catalogne-a-la-police.html

     

    8- En Grèce, quinze mille manifestants se mobilisent et répondent à l’appel des « indignés » d’Espagne :

    ATHENES (Reuters) - Quinze mille Grecs inspirés par les "indignés" d’Espagne se sont rassemblés mercredi devant le siège du Parlement, à Athènes, pour protester contre les mesures d’austérité aux cris de "voleurs !". " Dehors, la junte du FMI ! ", clamait l’une des banderoles brandies lors de cette première manifestation apolitique depuis le début de la crise liée à la dette publique. Le rassemblement, organisé via Facebook, répondait à un slogan des manifestants espagnols, invitant les Grecs à "se réveiller". " Nous sommes réveillés ! Quelle heure est-il ? L’heure qu’ils s’en aillent ! ", leur ont-ils répondu par banderole interposée, évoquant leurs dirigeants. " Ça me met en colère que les Espagnols disent que nous sommes endormis. C’est le moment de se réveiller. On ne peut pas continuer comme ça ", s’est indignée Elsa Karanikola, une femme au foyer de 45 ans qui a pris part à la manifestation d’Athènes, place Syndagma, où toutes les catégories d’âge étaient représentées. En quelques jours, le groupe Facebook " Colère à Syndagma " a rassemblé trente mille membres. D’autres manifestations ont eu lieu à Thessalonique, dans le Nord, et à Patras, dans l’Ouest. Le gouvernement grec a annoncé lundi une série de privatisations et a promis de nouvelles mesures d’austérité pour assainir les comptes publics.